FONDATION ALBERT ET SUZANNE RAKOTO RATSIMAMANGA

À la déclaration de l’indépendance, il est nommé ambassadeur de la nouvelle République malgache en France et crée les ambassades en Allemagne fédérale, en U.R.S.S., en Chine, en Corée du Nord et en Sierra Leone. En outre, il représente son pays auprès de l’O.M.S., de la F.A.O.et de l’U.N.E.S.C.O., dont il devient vice-président du conseil exécutif.

Albert Rakoto Ratsimamanga, malgré ses diverses occupations, a encore trouvé l’occasion de suivre les cours de l’IHEI (Institut des Hautes Etudes Internationales) pendant deux ans et de rédiger un mémoire sur les pays baltes. Il embrassa alors à l’aise la carrière diplomatique ; Ambassadeur de Madagascar:

  • à Paris (1960)
  • en République Fédérale d’Allemagne (1962)
  • à Freetown (1963)
  • à Moscou (1973)
  • en Corée (1973)

Durant de sa vie, il fut aussi

  • Représentant Permanent de Madagascar auprès de l’Unesco (1960)
  • Vice-Président du Conseil Exécutif de l’Unesco (1962-1963)
  • Membre du Conseil Exécutif de la Ccta (1960-1963), de la Fondation Nationale de l’Enseignement Supérieur de la Communauté (1960), de la Délégation Malgache à la Commission Mixte Franco-Malgache pour le transfert des Compétences et de Souveraineté à l’Etat Malgache (1960)
  • du Conseil Scientifique du Centre National de Coordination des Recherches sur la Nutrition et l’Alimentation (1959 France)
  • Expert auprès de la FAO (1958-1959 Rome)
  • Membre désigné par le Conseil Exécutif de l’Unesco auprès du Bureau International de l’Education à Genève (1960-1963)
  • Vice-Président et Membre Permanent du Comité pour la Recherche Scientifique de l’Organisation de l’Unité Africaine (Alger 1964)
  • Vice-Président du Comité Exécutif du haut-commissariat pour les Réfugiés (1965)
  • de l’Institut International de Promotion et de Prestige, du Centre International d’Etudes Latines
  • Expert près de l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1968
  • du Conseil Directeur de la Fondation Santé et Développement (Paris 1984)
  • Membre Honoraire de l’Ordre des Médecins